Sénégal: L’agriculture face au Covid-19

Blog Single

L’agriculture constitue un pilier fondamental de la politique de développement au Sénégal. En effet, le secteur agricole dispose de ressources humaines de qualité, d’un savoir faire traditionnel acquis depuis de longue date dans les pratiques culturales, d’un dynamisme ainsi que d’une diversité d’organisations de producteurs. Quelles sont les nouveaux risques qui pèsent sur l’agriculture et les menaces qui en découlent au Sénégal en cette période de crise?

En ce temps de perturbation sociale due au Covid-19, les agriculteurs sénégalais rencontrent d’énormes difficultés. Par exemple, le transport des produits agricoles fait défaut, les agriculteurs ne trouvent pas en cette période des transporteurs pour aller d’une ville à l’autre pour écouler leurs produits. Face à cette situation de mévente des produits agricoles, l’état doit mettre en place des mesures radicales pour sauver les campagnes agricoles. Pour ce faire l’état doit prévoir pour la régulation des marchés agricoles et trouver des instruments pour que la communauté puisse s’organiser. De plus, l’état doit permettre aux producteurs d’avoir des moyens de transports pour acheminer leur production vers les grands centres urbains pour l’écoulement.

Comment les agriculteurs sénégalais comptent-ils approvisionner la population en nourriture si les producteurs n’ont pas assez de main d’oeuvre dans les champs ?

L’accompagnement des agriculteurs à leurs justes valeurs doit être mobilisé. Il faut que l’état investisse conséquemment dans les infrastructures de productions et dans une organisation adéquate des filières, mais également agir afin de responsabiliser les producteurs et appliquer une prime au kilo produit dans les normes. La mobilisation des producteurs permettra de nourrir la population. Il faut que les producteurs passent de la compétitivité à la vulnérabilité, passant d’une agriculture axée sur le marché à une agriculture qui répond réellement aux besoins de la population. Pour les mains d’oeuvre, il doit y avoir un encadrement et l’état doit octroyer des cartes professionnelles aux gens afin qu’ils puissent aller aux champs même en temps de couvre-feu.

L’agriculture doit être une priorité majeure en cette période de pandémie et de nouvelles bases sont plus que nécessaires pour apporter des solutions dans l’agriculture et l’alimentation tout en préservant l’environnement. Ces perturbations auront une forte incidence sur les revenus des acteurs de la chaîne de valeur agricole et sur l’approvisionnement des marchés urbains. Cependant, le ministre de l’agriculture et de l’équipement rural du Sénégal a proposé de mettre en place une stratégie de sécurité alimentaire axée sur les spéculations.

Ecrit par Yacine Yade

Cet article fait partie de Covid-19 Food/Future, une initiative visant à fournir un aperçu unique et direct des impacts de la pandémie Covid-19 sur les systèmes alimentaires nationaux et locaux. Les expériences des jeunes agriculteurs urbains et périurbains, des vendeurs de rue et des détaillants informels, ainsi que des consommateurs à faible revenu, sont au cœur de notre approche.

Posts similaires:

1 Commentaire(s)

  1. Ababacar sarr2020-09-15 11:40:24

    C\'est très intéressant

Laisser un Commentaire